Un musée de la laine – Episode 1

IMGP1466

Et pourquoi pas un musée ?

En devenant maman, je me suis éloignée de quelques pas de mon projet d’installation pour la production laine. De quelques pas sur le côté. Je continue de filer presque tous les soirs avec mon rouet ou avec mon fuseau quand je suis à l’extérieur. Carder et teindre, plus difficile… Mais mon enfant grandit, s’épanouit et prend un peu plus d’indépendance ce qui semble faciliter mon retour aux marmites de teintures.

En revanche le travail alimentaire sonne un peu plus le glas à ma créativité. Alors forcément, je cogite, je me dis et si… Et si je le faisais quand même ? Puis je vois mon compte en banque, les factures, toutes ces choses que j’achète et dont je ne veux pas priver ma fille… Avec bien sûr ce terrible dilemme du confort matériel face aux ailes qu’on veut lui dessiner comme éducation. Est-ce que vraiment elle voudrait voir sa maman trimer sans réussir à joindre les deux bouts, remisant ses rêves dans une boite plastique et hop à la cave ? Ne serait-ce pas culpabilisant qu’elle s’entende dire plus tard « Mais j’ai fais ça pour toi, pour que tu ne manques de rien ! Pour que tu fasses des études ! » Terribles paroles, poids sur les épaules.

Non. On retourne dans un sens, dans un autre. On se dit qu’il doit bien y avoir un moyen de faire des compromis, de trouver une alternative… Et puis, on devient secrétaire d’une association gérant un musée… Là c’est un premier déclic. On se souvient d’avoir fait une exposition sur la laine en Août 2017 avec une présentation historique, des choses plus animées, des démonstrations… Un engouement fabuleux des visiteurs. Un musée se serait une suite logique, un moyen de poursuivre une discussion engagée dont on n’a pas pu faire le tour avec eux… Où ils pourraient revenir.

Puis on visite un endroit dans un petit village médiéval très touristique à la belle saison. On entre dans cette bâtisse et on le voit se dessiner ce musée. Par ici l’atelier où découvrir le travail de la laine, les créations et produits lainiers locaux. A droite le jardin où pousseraient fibres textiles, plantes tinctoriales… Là haut, d’autres pièces accueillant le travail de la soie avec ses vivariums, du chanvre et du lin et tout un panel de fibres à patouiller avec bonheur. Et là bien sûr, les rouages tournent et tournent encore dans ma petite tête…

Bien sûr pour sortir de l’utopie, il faut tout reprendre. Ce que mon BPREA m’a enseigné, études de faisabilité, EBE, prévisionnel. Interroger. Méditer. Puis partir en quête de soutiens et d’appuis locaux.

Mais déjà vous en parler, vous écouter vous qui me lisez depuis si longtemps, vous qui aimez forcément la laine, vous qui avez peut être des choses à me murmurer en bas de page ou sur mon mail. Je vous attends.

4 commentaires sur “Un musée de la laine – Episode 1

Ajouter un commentaire

  1. Magnifique idée surtout si elle s’accompagne ( plus tard bien sûr) de stages de formation pour les non- professionnelles comme moi qui rêvent d’une semaine de  » vacances laine »!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :