L’histoire du Suri qui dansait sur la soie

suri3

 

Le second mélange du mois de mai met en scène le Suri. Sa douceur extrême, l’aspect lisse de sa fibre et surtout l’idée d’offrir à une magicienne un mélange à la hauteur de son talent…

Suri2

 

Ambre de Vigogne a crée pour mon projet de Brocart magique une nappe enchanteresse et je ne pouvais qu’essayer de lui rendre la politesse avec un mélange qui serait à la hauteur des tricots dentelles qu’elle réalise.

suri5

Pour apporter de la brillance au Suri, je l’ai accompagné d’une soie discrète mais dont la douceur s’accorde à merveille avec ce petit camélidé : la soie Tussah.

Et un peu de gonflant ne pouvant lui faire de mal, la laine du Blue Faced leceister est venu rejoindre le duo.

Des roses, du violet au lavande, des pastels… Des tonalités se poursuivant dans la douceur de la composition.

Suri6

Publicités

4 réflexions sur “L’histoire du Suri qui dansait sur la soie

    1. Ah les mélanges c’est pas le plus difficile avec le bon fournisseur. Après c’est en fonction du filage et de ce qu’on a en tête… Et j’ai des tas d’idées et d’envies à assouvir ! ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s