L’histoire du Yak qui aimait le bambou

Past1Comme vous le savez si vous êtes un lecteur assidu du blog, je conçois deux mélanges chaque mois. Celui de Mai s’est fait autours de créatures aussi douces que mystérieuses… (La licorne c’est pour le mois de juin et ça va briller dans la chaumière)

Past4

Le premier vit en Asie. Il a une toison douce mais à fibres courtes. La première fois que j’ai voulu filer du yak, je me suis arrachée les cheveux… J’ai donc décidé de l’associer à des complices qui sauraient le tenir en place.

Yak1

Et le deuxième ingrédient se trouve également en asie puisqu’il s’agit du bambou. Il apporte une touche d’écume blanche et de brillance au coeur de mes teintures. Pour l’accentuer encore et apporter de la pétillance, le glitz s’est mêlé à l’affaire.

Past3

Le dernier élément c’est la laine du mouton Falkland. Elle est un peu plus rustique que celles que j’affectionne mais elle possède un gonflant très agréable tout en conservant la douceur.

Yak2

Ce mois-ci, j’ai apporté un peu de bleu à ce que je proposerai au festival du Lot et la Laine, mais surtout j’ai commencé à travailler les pastels… Et je reconnais que j’aime tellement le résultat que l’une d’elle a fini dans mon armoire à trésors…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s