La laine peignée

Il y a bien des manières de filer la laine. Pour beaucoup de fileuses, ce que je vais détailler ici, ne sera pas une découverte. Mais ça me semble important pour expliquer comment je travaille mes fibres.

La nappe cardée

On l’obtient grâce à la cardeuse, ces rouleaux aux petites dents acérées qui vont écarter, étirer, mélanger les différentes fibres qu’on y mettra.

cardeuse

J’ai investis très rapidement dans la mienne. C’est une Strauch, référence dans ce domaine tant pour la stabilité que la fiabilité. Mais je me suis rapidement rendue compte que je n’aimais pas carder. Je trouve que c’est assez long et surtout je ne m’y exprime pas aussi pleinement qu’avec mes mèches teintes.

Je préfère m’offrir le plaisir en filant celles de magiciennes comme Domino, Claire des Bruyères, Yarnwench pour n’en citer que trois ! (Mystérieusement, ne pouvant ajouter de liens vous les trouverez dans mes favoris sur votre droite)

Par ailleurs, j’ai tendance à filer en métrage plus court lorsqu’il s’agit de nappe. Mais je les adore pour faire des Corespun.

La laine peignée

C’est mon choix, ma préférence. Celle qu’on trouve sous forme de « tresse » la plupart du temps chez les créateurs. Wikipédia nous dit : »La laine peignée est une laine qui est passée à travers des peignes de plus en plus fins afin d’éliminer les fibres les plus courtes et les dernières impuretés laissées par le cardage.  »

tresse

Le seul moyen a domicile d’obtenir un effet rapprochant c’est avec le hackle dont je vous parlerai dans un autre article. Et encore le mélange obtenu est plus fragile que celui réalisé dans une filature.

Par conséquent, vous comprendrez bien que les mélanges que je travaille sont réalisés sur ma demande par une usine pouvant le faire et non par mes blanches mains. C’est un point important à savoir dans un soucis de transparence. Mon seul mérite est celui des associations et des couleurs.

C’est aussi la raison pour laquelle la composition détaillée figurera sur chaque tresse afin que chaque fileuse puisse également la refaire si elle en a le désir ou tenter d’autres couleur que celles que j’aurais apposé sur le mélange.

D’un point de vue filage, j’aime l’aspect lissé des fibres peignées même si elles permettent moins de fantaisie et de texture qu’une nappe plus sauvage.

Et vous que préférez-vous filer ?

Publicités

3 commentaires sur “La laine peignée

Ajouter un commentaire

  1. Difficile question, Ama … pour l’instant, absolument TOUT, sous toutes les formes, sauf les nappes dans lesquelles on trouve des ajouts trop « gros » (pas fan des locks trop compacts).

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime énormément ton univers Ama et tes tresses sont toutes magnifiques. Je file un peu tout car j’ai beaucoup de nappes sauvages de Christie mais j’attends juillet avec impatience car tes fibres m’attirent aussi beaucoup. Et tes mariages de couleurs sont à tomber par terre !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :